Et si... Si on se trompait de direction?

 

 

 

Et si... Si on se trompait tous de direction. Si le problème c'était simplement de vouloir faire rentrer tous les mômes dans la même boite !

 

Si finalement l'école n'était qu'une reponse donnée à un profil de mômes qui finalement ne représentent qu'une part marginale de la population. Si en dernière analyse ce modèle n'était là que pour perpétuer un modèle social qui part en brioche un peu plus chaque jour ?


Si un jour on se réveillait en se disant que finalement, un môme est un môme et que le môme du voisin n'est pas le notre et que la famille Ricore n'est qu'un truc bidon qui pourrit la vie à tout le monde, enfants, parents profs. 


Alors peut-être decouvririons-nous que toutes ses choses merveilleuses que l'on appelle langage, savoir, construction, imagination découverte se font très bien sans tout un fatras de contraintes qui ne font que gener les apprentissages.

 

Que, ce faisant nous pourrions former des ingenieurs, des inventeurs, des techniciens et des savants dont nous avons besoin pour construire le monde. Si seulement on laissait le temps au môme d'apprendre le système solaire sans trop se preoccuper de la forme des lettres, la rectitude des lignes. 


Si quelque chose mérite que lon s'arrête pour réfléchir, c'est bien cela. Merci aux dysquelquechoses de jouer les empêcheurs d'enseigner en rond, ils nous ouvrent un tout autre monde.

 

L'éducation est décidément un truc trop important pour la laisser aux politiques!

 

 Bernard Zapata-Boxberger, membre du groupe dyscussions parents professeurs, enseignant

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Estelle Rivray - Isabelle Legris - Régine Salvat