En savoir plus sur l'ergothérapie

L’ergothérapeute est un professionnel paramédical diplômé d'État, intervenant sur prescription

médicale d’un médecin.

 

Les objectifs généraux de l'ergothérapie :

 

· l’accès à l'autonomie : avoir la capacité de choisir et de prendre ses propres décisions

 

· l’accès à l'indépendance : pouvoir faire seul, sans  aide humaine une activité de la  vie quotidienne.

 

Les champs d'action de l’ergothérapie :

 

· la rééducation

 

· la réadaptation :  trouver  une  manière  de  faire  autrement  ou  trouver  des  outils  pour compenser la fonction que nous ne pouvons pas récupérer par la rééducation

 

· la réinsertion : sociale et/ou professionnelle

 

L’ergothérapeute travaille auprès d’enfants, d’adultes et de personnes âgées.

 

En pédiatrie, l’enfant est orienté vers un ergothérapeute lorsqu'il souffre d’un retard dans son développement moteur, sensoriel, cognitif ou affectif, qui engendre des limitations dans sa capacité de mouvement, de raisonnement et/ou d’action. Ces limitations vont avoir un impact dans sa vie quotidienne : jouer, travailler à l’école, manger, s’habiller, se laver, créer des liens sociaux…

 

Un bilan en ergothérapie est préconisé lorsqu’un enfant présente au quotidien :

 

· Des difficultés dans l’habillage, pour faire ses lacets, utiliser son couteau, écrire vite et bien,se laver les cheveux, organiser son devoir, faire son cartable, etc...

 

· Des difficultés à rester concentré à l’école ou à la maison

 

· Des difficultés d’habiletés sociales

 

Ce  bilan  permet  de mieux  comprendre  l’enfant  et  de  mettre  en  place  un plan  de  traitement adapté aux besoins de l’enfant. Il consiste en un état des lieux des difficultés/faiblesses mais aussi des points forts de l’enfant en lien avec son environnement et sa participation dans ses activités de vie quotidienne.

 

Par exemple, l’ergothérapeute va analyser l’efficacité des gestes/stratégies et les différences de fonctionnement entre l’école et la maison.

 

Il va également identifier les facteurs environnementaux qui sont facilitants et ceux qui font obstacle à son autonomie et son indépendance au quotidien.

 

Quand  l’enfant  présente  des  difficultés  en  graphisme,  l’ergothérapeute  va  identifier  la  ou  les causes (posturale, sensorielle, visuelle, spatiale, motrice …) suite à l’interrogatoire des parents ainsi que par le biais de l’analyse des cahiers de classes et des résultats du bilan.

De même, si l’enfant présente des difficultés à se concentrer, il va détecter s’il s’agit d’un trouble des systèmes sensoriels. L’enfant est-il hyper ou hypo sensible ?

(Hyperréactivité au bruit, hypersensibilité au bruit ou tactile, …).

 

Les moyens de l’ergothérapeute : la rééducation et réadaptation :

 

L’ergothérapeute va ensuite mettre en place un programme de rééducation personnalisé en fonction  des  besoins  de  l’enfant

 

L’ergothérapeute  s’appuie  sur  le  phénomène  de plasticité cérébrale responsable de la réorganisation cérébrale, permettant une récupération fonctionnelle.

 

Il s’agit de la capacité du cerveau à se modifier en fonction de l’environnement et de l’apprentissage (stimuli extérieurs).

 

Les compétences de l’ergothérapeute sont multiples : il travaille la motricité globale, la motricité fine, les fonctions cognitives (l’attention ou s’organiser par exemple), le sensoriel (notamment par l’approche de l’intégration neurosensorielle).

 

L’ergothérapeute a également un rôle primordial au niveau aménagement de

l’environnement et du conseil (outils scolaires ou de vie quotidienne, supports pédagogiques...) par son intervention sur les lieux de vie (visite à domicile, école, crèche...).

 

L’ergothérapeute utilise l'activité comme moyen thérapeutique, c’est-à-dire des activités manuelles, des jeux de société, des activités sensorielles, tout jeu qui a du sens pour l’enfant et qui lui procure du plaisir et de la motivation. Celle-ci va permettre de faire le lien entre l’enfant, son environnement et son occupation.

 

Il apparaît évident que les conseils seront optimums si l’ergothérapeute intervient précocement.

En effet, en travaillant dans un premier temps en rééducation, si celle-ci ne permet pas d’atteindre les objectifs visés, il connaîtra suffisamment l’enfant pour proposer une compensation (réadaptation) avec laquelle il sera le plus efficace, en adéquation avec la réalité de sa vie quotidienne.

 

Par exemple, dans le cas de l’écriture, si l’écart entre les capacités  de l’enfant et les exigences scolaires (rythme) est trop important, l’ergothérapeute peut être amené à préconiser une aide technique comme compensation (l’outil informatique et les logiciels).

 

De même, l’ergothérapeute peut conseiller des aides techniques palliatives permettant de faciliter le quotidien lorsqu’un enfant présente des difficultés  motrices : des verres avec anses, des couverts avec des plus gros manches...

 

Conclusion

 

On comprend alors que faire appel à un ergothérapeute va permettre d’avoir une vision globale

du fonctionnement de l’enfant dans sa vie quotidienne, l’objectif étant l’autonomie et

l’indépendance, la participation de l’enfant dans ses diverses activités quotidiennes avec le but

ultime : une bonne qualité de vie et son épanouissement.

 

 

 

Écrit par Lou-Anne LUBREZ,

 

Sandra BRETON et

 

Anaïs IVORRA,

 

Ergothérapeutes D.E. - O.T.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Estelle Rivray - Isabelle Legris - Régine Salvat