Aider son enfant à la maison

Le temps des devoirs est l'une des plus grandes difficultés pour les parents d'enfants avec troubles des apprentissages.

 

En effet, ce sont des enfants qui ont besoin d'un accompagnement beaucoup plus long que pour les autres enfants, que ce soit au quotidien mais aussi durant toute leur scolarité  et surtout qui demandent beaucoup plus de patience et de pédagogie.

 

Le premier écueil rencontré par les parents est la gestion de l'agenda et du sac, certains conseils pourront aider à ce que cela se passe avec moins de stress:

 

- récupérer dès le début de l'année plusieurs numéros de téléphone de camarades de classe (pour ne pas déranger toujours la même personne).

 

- Demander à la maitresse de vérifier ou de remplir l'agenda quotidiennement ou demander à un camarade de se charger de le remplir (en fin de journée, l'enfant est épuisé. Risque d'oublis, de numéro d'exercice illisible...). A rédiger dans le PAP/PPS.

 

- Code couleur pour chaque cahier afin d'aider l'enfant à s'organiser.

 

- Avoir un double jeu de livres à la maison  pour que l'enfant n'ait plus qu'à s'occuper de ranger ses cahiers dans son cartable. A rédiger dans le PAP/PPS.

 

 

Un autre difficulté est le manque d'autonomie pour réaliser les devoirs à la maison. Jusqu'à la fin du collège ( et parfois du lycée), vous ne pourrez y échapper, si vous voulez soutenir la réussite de votre enfant. 

 

Voici quelques conseils:

 

- Soulager un maximum votre enfant dans les devoirs en allégeant tout ce qui concerne son trouble.

 

- lire les consignes et textes pour votre enfant ou lui installer un logiciel de lecture vocale en cas de dyslexie ou de dyspraxie avec dyslexie secondaire. Reformuler, notamment pour les enfants dysphasiques.

 

- écrire pour l'enfant ou lui faire faire les devoirs avec un ordinateur (l'apprentissage du clavier est long) en cas de dysgraphie.

 

- lire avec l'enfant les livres de lecture ou se procurer le livre audio (site internet audiolib..., bibliothèque sonore) ou numérique.

 

- Réaliser avec l'enfant des cartes mentales qui l'aideront à mémoriser ses leçons.

 

- L'aider à savoir ce qui est essentiel à apprendre dans une leçon.

 

- L'aider à trouver les questions qui pourront être posées lors de l'évaluation.

 

- Savoir si l'enfant est plutot auditif, visuel ou kinesthésique pour mieux l'accompagner.

 

- L'aider à organiser l'apprentissage sur plusieurs jours. La répétition est primordiale (pour tous les enfants, mais c'est encore plus vrai pour eux)

 

- Il existe un site très intéressant pour permettre à votre enfant d'apprendre en toute autonomie. C'est un site en anglais, mais il est très simple d'utilisation. Il vous prendra un peu de temps pour le préparer, puis votre enfant pourra travailler seul.

Ce site s'appelle cerego, voici le lien.

Si l'anglais vous rebute, vous pouvez aller dans les paramètres de votre navigateur et installer une extension de traduction.

Très pratique notamment pour apprendre le vocabulaire en langues étrangères.

 

Les enfants dys sont aussi fatigables et  beaucoup plus lents que la plupart des autres enfants. Si vous voulez que la totalité des devoirs soient faits et bien faits, vous risquez de passer tout votre temps libre aux devoirs et de laisser tomber tout autres loisirs et vie sociale. 

Attention à trouver le juste milieu et ne pas hésiter à demander dans le cadre du PAP ou du PPS un allègement de la quantité de devoirs afin d'éviter l'épuisement qui est fréquent. Toujours songer à ménager des temps de pause.

 

Enfin, le parent accompagnateur devra savoir être très patient car ce sont des enfants qui déroutent et qui épuisent. Il est parfois difficile de déléguer cette tâche aux grands-parents ou à d'autres personnes qui ne comprennent pas toujours. Cependant, les parents ne sont pas toujours disponibles pour les devoirs le soir et le manque de temps et le stress peuvent rendre la relation très conflictuelle. Dans ce cas, trouver à déléguer si possible, même "un peu".

Des associations spécialisées dans l'accompagnements aux devoirs pour les enfants dys se développent (enseignants formés), n'hésitez pas à essayer si vous en ressentez le besoin. Parfois, la MDPH accepte la prise en charge financière.

 

Enfin, il ne faut pas hésiter à utiliser internet pour vous aider. Il existe de nombreux sites très intéressants, nous vous les communiqueront prochainement sur le site. 

Vous pouvez trouver ci-dessous les matières déjà proposées.

 

 

Bon courage !!!

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Estelle Rivray - Isabelle Legris - Régine Salvat