Astuces pour accompagner vos élèves dys en classe

 

 

 

Première partie de la CO sur 10 points, faire faire des repérages demandés sous formes d'image (pas de lecture) : le type de doc, les personnages, leur nombre, le nom (on se fout de l'orthographe pourvu qu'on ait le son), les mots à repérer (nous c t un geek : un ordi, une wii, un joystick, un musée, une glace, un journal : il fallait cocher l'image de ce que tu as entendu), bref 10 QCM sous formes d'images ou un tableau à compléter avec un mot par case et en tout dernier une question en français. Deuxième partie de la CO, résumé en français de ce qui a été compris et j'avais donné une structure à respecter et à bien apprendre : intro = type de document + sujet et personnages, paragraphe de résumé = l'histoire, les détails et exemples tels qu'on les a compris, puis conclusion = l'intérêt du document (dans le document on comprend que...) Je n'ai corrigé aucune faute de français, d'orthographe ou de syntaxe, je n'ai noté que la compréhension, il y avait 10 éléments à repérer, ils ont un point par élément. POur l'entraînement, j'ai fait plusieurs séquences : prise de notes sur 2 semaines et avec 2 champs lexicaux ciblés, mise en commun de la compréhension et reconstruction du sens (on n'invente pas, on est logique, on trie, on se pose les bonnes questions, on joue à Sherlock), une séance de méthodologie et une séance notée de résumé en français avec cahier ouvert sur les notes prises et les résumés du cours sur les notes prises et la méthode consultable, et une séance de rendu de copie avec commentaire sur le niveau de maîtrise de la méthode du résumé, respect des 3 points. Je viens de les corriger, ils sont fantastiques! Finalement, la première partie a été plus laborieuse, parce qu'on les contraint au lieu de les laisser comprendre. Mais c'est nécessaire pour les guider et les entraîner.

 

POur la Compréhension écrite, il faut adapter le texte : double interligne, il suit avec une règle même en 3e, et tu lis le texte à voix haute et à toute la classe. Pareil pour les consignes. Il faut travailler sur les consignes en classe car en 4e, elles passent de bilingue à seulement en anglais. il faut donc qu'ils les automatisent, c'est facile pour personne. Association consigne et action, Simon says, retrouver la consigne de l'exercice, compléter des consignes à trous..."you name it" pour travailler le lexique de la consigne. Pour la CE, la lecture à haute voix, c'est la base. ENsuite tu as ta compréhension globale : ton dys est capable de repérage, donc il se concentre sur les majuscules et il trie ensuite ces mots repérés selon who-where-when et tu fais une 2e lecture en demandant qu'ils fassent le repérage du champ lexical dans l'introduction du doc, il doivent s'en sortir avec les 4 premières questions. Ensuite pour la compréhension détaillée, je les mets parfois en binôme et l'un lit à celui qui en a besoin, ou je relis à la classe les paragraphes qui correspondent aux questions. Ma trace écrite , ce sont leurs phrases, et je la copie tant que je peux au tableau (double interligne) et aussi en fin d'heure dans le cahier de texte de la classe. Souvent, le texte même littéraire, est enregistré sur le CD de la classe, je le repasse 2 fois. Ils prennent les mots-clés en note. Le plus dur, c'est pour un dys-exécutif car il a du mal avec les étapes à élaborer pour répondre à la question. Il a besoin de méthodes. Mais avec les procédures découpées, il redevient compétent. Là, soit je peux me libérer pour lui, soit je le mets avec un élève procédural (très fort en tableaux, élabore des stratégies, est clair dans ses propos, organise les équipes, aime faire le plan de classe) qui lui explique comment il décompose ses stratégies.

 

Et je demande que la trace écrite soit apprise par coeur, que les mots soient remis en colonne et en liste regroupés par significations similaires, et il y a toujours un petit point de grammaire. Bon, ça marche pas pour la trace écrite par coeur, mais je leur ai appris à apprendre le vocabulaire.

Il nous arrive de faire une séance d'apprentissage de lexique. Alors on a 40 mots, mettons. Chaque élève choisit un mot du vocabulaire qu'il préfère et dit ce qu'il veut dire. Bon, ça marche encore mieux avec les adjectifs de personnalité. Un volontaire vient travailler sur une colonne de la classe : Il associe un prénom et un mot. Le but étant de donner tous les mots associés à chaque personne pour dire tout le vocabulaire qui "traine" dans la classe. Et pour épicer le tout, je vous dis tout, dans mon sac, j'ai un tout petit jeu de Simon (4 lumières et 4 sons à reproduire), et le plus fort avec la meilleure mémoire peut me défier au Simon. Les dys-sont hyper forts, pq la mémoire est une de leur façon de compenser. Surtout les dyspraxiques. Ils me battent au Simon : je peux pas bien repérer les sons différents, du coup ils sont meilleurs!

 

Texte de Stéphanie Crescent, professeur d'anglais au collège et auteur de l'ouvrage "Tous intelligents ! Aider son enfant à l'école"

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Estelle Rivray - Isabelle Legris - Régine Salvat