Les appréciations

.

 

 

Parfois, dans les forums, on lit que des parents sont très blessés par des remarques sur les copies corrigées de leur enfant dys, souvent des annotations qui pourraient sembler anodines pour un élève lambda.

Ces remarques touchent très souvent l'hypersensibilité de ces enfants et souvent, peut être même encore plus, celle des parents. En effet, les parents qui sont  très impliqués dans la scolarité de leur enfant, connaissent la somme de travail fournie à la maison et en rééducations, ils attendent aussi des résultats de leur propre investissement. 
Commenter une copie est, à mon sens, extrêmement complexe. En effet, l'enseignant ne voit pas toujours la différence entre un enfant qui n'a pas appris sa leçon et celui qui n'a pas su mémoriser ou la restituer, du fait de son trouble, malgré bcp de travail à la maison. Il y a alors parfois malentendu.

Ainsi, l'enseignant essaie de donner des conseils pour que "ce soit mieux la prochaine fois", souvent parce qu'il n'a pas compris le trouble (applique toi un peu plus...à un dyspraxique, attention aux étourderies...à un enfant TDA/H, attention à l'orthographe...à un dyslexique).Du coup,  du côté des parents, cela n'est pas pris comme un conseil, mais comme un reproche (et de toutes les façons, impossible de suivre le fameux conseil puisque c'est au cœur du trouble de ne pouvoir le suivre !). 
Ces malentendus occasionnent alors des tensions dans la communication.

Enseignants, soyez très vigilants dans vos commentaires. Ces enfants ont avant tout besoin d'encouragements. Et pas de conseils qui visent directement leurs troubles...
Avant de conseiller, n'hésitez pas à noter d'abord "conseil:" afin que ce soit explicite.

Parents, prenez du recul vis à vis des commentaires, même si c'est difficile. Expliquez à votre enfant que l'enseignante n'a certainement pas compris la complexité de son trouble et qu'il ne faut pas lui en vouloir, l'enfant pourra alors plus facilement lâcher prise et relativiser si vous le faites aussi. 
Si les remarques sont trop dures, prenez RDV une fois la pression retombée, il vous faudra du sang froid et surtout, partez avec le sentiment que cet enseignant est prêt à aider votre enfant et que ce n'est que malentendu. 
Courage à tous!

 

Estelle Rivray

 

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • Sigrid Yodan (vendredi, 17. février 2017 10:09)

    Encore une fois, la communication entre parents et enseignants est primordiale. En ce qui concerne les annotations, personnellement, je me borne à l'appréciation de la maîtrise de la compétence. Si la compétence est acquise, je félicite. Si elle est en bon cours d'acquisition, j'encourage. Si la compétence n'est pas acquise, je marque que nous retravaillerons sur cette compétence ensemble et que l'enfant peut compter sur moi pour l'épauler dans ses apprentissages. Si c'est un enfant qui obtient un résultat moyen alors que je suppose qu'il a beaucoup travaillé, je l'encourage en lui disant que je suis fière de lui et que je vois les efforts qu'il fournit. Je suis en primaire, je ne sais pas comment les enseignants du secondaire écrivent leurs appréciations sur une évaluation.

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Estelle Rivray - Isabelle Legris - Régine Salvat