Aménager pour aider les élèves dys / TDAH / EIP

Aménager prend bien entendu un certain temps pour l'enseignant, il est donc important de connaitre les astuces et outils très utiles pour que vous puissiez adapter sans vous épuiser.

 

Il y a un certain nombre de règles qui concernent la plupart des élèves dys, mais sachez qu'une adaptation pour un élève ne sera pas forcément efficace pour un autre car chaque dys apprend différemment (comme tous les autres élèves d'ailleurs). Cependant, nombre d'aménagements pourront être positifs, même pour toute la classe !

 

En plus des informations générales que vous pourrez trouver sur internet concernant les adaptations, il sera intéressant de demander conseil aux professionnels qui suivent l'enfant mais aussi aux parents. Ils connaissent souvent bien son fonctionnement (vu le temps qu'ils passent avec eux aux devoirs, en adaptant) pour avoir "tout testé" !

 

Ainsi, certains parents sont devenus experts en adaptations, n'hésitez pas à échanger avec eux. Parfois ils peuvent vous proposer de vous assister en adaptant eux-même, ne refusez pas d'office, ils vous seront très précieux et seront très formateurs.

 

Cependant, attention à l'épuisement des parents d'enfant(s) dys, ils sont souvent très pris par le temps:

Leurs enfants suivent des prises en charge extérieures (parfois 3 dans la semaine) chronophages et fatigantes, ils ne peuvent faire les devoirs seuls donc en présence des parents. Ceux - ci doivent aussi faire des recherches sur internet pour connaitre tous les trucs et astuces nécessaires à leur accompagnement. Quasiment tous les ans, le dossier MDPH doit être renouvellé, un dossier très lourd à remplir.

On  parle alors du parcours du combattant...

 

Certains parents sont obligés de cesser ou de limiter leur activité professionnelle,  dans la mesure de vos possibilités, aidez les en leur facilitant la tâche:

Faire en sorte, notamment,  qu'ils n'aient pas à appeler les copains pour récupérer des cours ou connaitre les devoirs qui sont à faire pour le lendemain est une aide immense.

Imaginez ce parent qui rentre parfois un peu tard, ouvre l'agenda et se rend compte que le numéro de l'exercice est illisible ou ne correspond pas à la bonne page. Il faut appeler un copain? Mince, l' habituel ne répond pas! Il faut trouver le numéro d'un autre, pas toujours facile. Oups, le copain a oublié son agenda!

Une fois les devoirs récupérés, mince le livre de français est resté à l'école, il y a un contrôle demain! Quel stress, il faut rappeler le copain pour qu'il scanne le livre...

Ce type de situation peut arriver à tous les enfants, mais pour certains dys, c'est plusieurs fois par semaine!!! Comment un parent peut-il garder patience dans ces conditions? Imaginez l'ambiance dans laquelle vont commencer les devoirs?

Surtout qu'un enfant dys est fatigué le soir, dur dur d'apprendre ses leçons. Et dire qu'il y a la cuisine à faire et le petit frère dont il faut s'occuper.

 

A mon sentiment, le premier conseil que je peux vous donner afin que le partenariat se fasse au mieux avec les parents, c'est de vous assurer que votre élève a tous ses livres dans son sac (surtout les dyspraxiques, dysexecutifs et TDAH qui sont sujets aux oublis fréquents) et puisse avoir accés au contenu des devoirs à faire (différentes façons sont possibles: un papier qui vous aurez préparé - collé, demander à un élève tuteur de noter, utiliser un agenda numérique en ligne).

 

Ensuite, on peut fournir dans la mesure du possible le cours, de préférence dactylographié et adapté (cf. la rubrique adaptations) ou au pire une photocopie du cahier voisin. Vous n'avez pas de photocopieuse dans la classe? Voyez avec les parents s'ils peuvent fournir un scanner à main, très pratique en dépannage.

 

Je vous suggère de ne pas laisser votre élève avec des leçons illisibles, il ne pourra qu'être voué à  l'échec.

 

Aménager demande des efforts mais quelle satisfaction quand vous verrez les résultats, c'est bluffant !

Et vous découvrirez un élève heureux de venir à l'école, le plus beau des cadeaux!

 

N'oubliez pas, les adaptations, c'est aussi pour les évaluations.

Imaginez vous que l'on demande aux élèves d'ôter leurs lunettes pour des raisons d'égalité ?

Ce serait aberrant!!! L'important, ce n'est pas l'égalité mais l'équité!

 

Soyez en sûr, vous ne perdrez pas votre temps et vos élèves vous en seront  très reconnaissants.

 

 

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Estelle Rivray - Isabelle Legris - Régine Salvat