Les aménagements pour un élève dyspraxique

Les élèves dyspraxiques ont absolument besoin d'aménagements pour réussir leur scolarité. En effet, sans aménagement, ils se trouvent constamment en double tâche. Pour écrire, pour lire, pour dessiner, pour faire du sport... L'élève dyspraxique n'automatise pas ses gestes (de façon globale, en motricité fine mais aussi concernant les gestes des yeux.). Ce trouble occasionne très souvent d'autres troubles comme la dysgraphie (toujours), la dyslexie, la dysorthographie et la dysclaculie. Plus le trouble sera diagnostiqué tôt, plus les aménagements seront mis en place tôt en classe et moins ces autres troubles associés, qui sont des symptômes, seront importants.

Par exemple, pourquoi la copie est à proscrire?

La première chose est que la copie épuise l'enfant, il doit se concentrer sur le dessin des lettres de façon tellement soutenue que cela épuise sa réserve attentionnelle pour tout autre apprentissage. Ainsi, en aucun cas l'enfant dyspraxique n'apprend sa leçon en la copiant.

Aussi, l'enfant dyspraxique va copier avec des fautes d'orthographe et retenir ces mots mal orthographiés d'où une aggravation de la dysorthographie. Ainsi, on dit de la copie chez l'élève dyspraxique qu'elle est toxique.

Concerne toutes les matières
Pour imprimer
aménagements dyspraxie généralités.pdf
Document Adobe Acrobat [1.4 MB]

Pour les mathématiques

Download
Pour imprimer
Nouveau téléchargement de fichier

Voici une vidéo de Caroline Huron qui vous permettra de mieux comprendre l'importance des adaptations et comment s'y prendre

 

Vidéo d'une conférence de Caroline Huron

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Estelle Rivray - Isabelle Legris - Régine Salvat